Sommet UE/USA: Iran, Guantanamo et commerce international au menu

VIENNE - Le président américain George W. Bush a commencé à Vienne ses entretiens avec les dirigeants de l'UE. Il doit discuter avec eux de la crise nucléaire iranienne, de la libéralisation du commerce international mais aussi du camp de Guantanamo.M. Bush, le premier président américain à se rendre en Autriche depuis Jimmy Carter en 1979, a commencé cette journée de discussions par une rencontre avec le chef de l'Etat autrichien Heinz Fischer, dont le pays assure la présidence tournante de l'Union.Dans la capitale autrichienne placée sous haute protection policière, les deux présidents se sont retrouvés dans l'aile XVIIe siècle de l'imposante et baroque Hofburg, un des plus grands palais au monde.Très souriant, M. Bush a comparé lui-même et son hôte à "deux épines entre les roses", compliment aux deux ministres des Affaires étrangères Condoleezza Rice et Ursula Plassnik qui les entouraient.Dans un pays majoritairement hostile à M. Bush selon les sondages, un millier de personnes ont manifesté aux cris de "Bush rentre chez toi !" et "assassin !", dans le nord de Vienne, à très bonne distance de la Hofburg. Quelques protestataires ont aussi pu manifester et se faire entendre près du palais.L'Etats-Unis et l'Union européenne devraient insister sur leur conviction commune que l'Iran doit renoncer à l'enrichissement d'uranium, faute de quoi il s'expose aux rigueurs du Conseil de sécurité de l'ONU. Washington a redit mardi que l'Iran n'avait que quelques semaines pour décider.Les Européens réclament par ailleurs avec insistance la fermeture du camp de Guantanamo dans lequel l'armée américaine détient en dehors de tout cadre légal des centaines de personnes soupçonnées de terrorisme. Ils s'alarment aussi de l'utilisation de leur territoire par la CIA pour le transfèrement de suspects vers des prisons étrangères.Le gouvernement américain devrait cependant affirmer son engagement à respecter le droit international dans la déclaration finale du sommet, selon une version provisoire du texte. M. Bush devrait en outre presser l'UE de tenir sa promesse de contribuer financièrement à la reconstruction de l'Irak. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.