Somalie: islamistes et gouvernement signent un accord provisoire

KHARTOUM - Les tribunaux islamiques et le gouvernement de transition somalien ont signé un accord de paix provisoire. Le document appelle notamment à la formation d'une armée nationale en Somalie. Cette initiative vise à rétablir la stabilité dans le pays.Cet accord signé lundi soir à Khartoum sous médiation de la Ligue arabe comporte quatre points. Le gouvernement de transition et les islamistes ont également décidé de reprendre les négociations sur le partage du pouvoir le 30 octobre prochain, après la période du mois saint du ramadan."Je suis ravi de la signature de cet accord qui ouvrira la voie à la pacification de la Somalie", a déclaré Ibrahim Hassan Addow, chef de la délégation des islamistes. "En tant que tribunaux islamiques, nous appliquerons cet accord qui a été trouvé ici à Khartoum et nous appelons le gouvernement à faire de même".De son côté, le vice-Premier ministre adjoint du gouvernement somalien de transition, Abdullahi Cheikh Ismail, a déclaré après la signature que "le peuple somalien était fatigué de la guerre"."Ils (les Somaliens) ne veulent plus que les affrontements entre factions perdurent. Le moment de faire la paix est arrivé et nous n'hésiterons pas à saisir toutes les occasions afin d'assurer que notre pays soit pacifique", a-t-il affirmé.Les islamistes contrôlent désormais la capitale somalienne Mogadiscio, plusieurs régions du Sud et une partie du centre de la Somalie, près de la frontière éthiopienne.Les institutions de transition somaliennes, mises en place en 2004 et dont les relations étaient très tendues avec les islamistes ces derniers mois, se sont jusqu'ici avérées impuissantes à rétablir l'ordre en Somalie, ravagée par 15 ans de guerre civile entre seigneurs de guerre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.