Shimon Peres quitte les travaillistes et soutient Sharon

TEL-AVIV - Shimon Peres renonce à toute activité politique au sein du Parti travailliste israélien. Il soutiendra le premier ministre Ariel Sharon lors des législatives du 28 mars. Côté Palestinien, Mahmoud Abbas a confirmé la tenue des primaires du Fatah. "Mon action au sein du parti est arrivé à son terme. J'ai décidé de soutenir Ariel Sharon qui est le seul à pouvoir mener une coalition pour la paix", a déclaré M. Peres, âgé de 82 ans. Il a toutefois évité de dire s'il adhérerait au parti Kadima créé ce mois-ci par son adversaire politique mais ami de longue date Ariel Sharon. "Je me demande à quel domaine je pourrais le mieux contribuer dans les prochaines années. La réponse est: faire progresser le processus de paix, ce qui apportera également une prospérité économique et une justice sociale", a-t-il dit. A ce titre, le Prix Nobel de la paix a proposé la création d'un "triangle économique" constitué d'Israël, de la Jordanie et des Palestiniens, qui "bénéficierait d'un statut particulier auprès de l'Union européenne". Il a aussi dit vouloir "mobiliser des ressources internationales dans le secteur gouvernemental et privé". Côté palestinien, le dirigeant Mahmoud Abbas a estimé que les changements dans le paysage politique en Israël s'apparentaient à "un coup d'Etat politique et social". Mais, a-t-il souligné, ce qui intéresse les Palestiniens c'est de savoir qui va représenter le peuple israélien et qui va négocier avec nous". Evoquant les primaires de sa formation, le Fatah, annulées mardi et dont le maintien a été confirmé mercredi, il a annoncé la mise en place d'une commission pour enquêter sur les fraudes et irrégularités. Une "formule démocratique" sera trouvée pour désigner les candidats aux législatives du 25 janvier, a-t-il promis. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.