Séisme en Asie: il faut aller vite, affirme le président du CICR

GENÈVE - Le CICR a lancé un appel pour accélérer les secours au Pakistan avant l'arrivée de l'hiver. Par ailleurs, l'Inde et le Pakistan ont ouvert symboliquement un premier point de passage pour faciliter l'acheminement des secours après le séisme du 8 octobre. "Il est essentiel d'utiliser les semaines qui viennent. Mais si l'on agit avec détermination, le mandat peut être rempli avant l'hiver", a déclaré le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Jakob Kellenberger. Le CICR compte renforcer son aide et assister 200 000 personnes d'ici fin novembre. L'organisation a déjà aidé 50 000 personnes dans le Cachemire pakistanais, notamment grâce à l'utilisation de sept hélicoptères. Le nombre d'hélicoptères passera à dix dans les prochains jours, a précisé Jakob Kellenberger, de retour d'un voyage de trois jours dans les régions sinistrées. Le CICR a transporté jusqu'ici 4000 tonnes de secours et 200 expatriés sont actifs sur place. Il distribue à la fois des secours médicaux, de la nourriture, du matériel contre le froid, des abris et de l'eau. Il va installer en outre une clinique orthopédique à Muzaffarabad en raison du grand nombre d'amputations. L'institution a chiffré à 62 millions de francs ses besoins pour l'aide au Pakistan cette année, dont 56 millions pour les trois derniers mois. Il entend poursuivre son assistance l'an prochain avec un budget de plus de cent millions de francs supplémentaires. "La priorité est d'aider les gens dans leurs villages pour qu'ils puissent y rester. Nous ne sommes pas en faveur de la création de camps de déplacés", a précisé le président du CICR. L'intervention massive du CICR au Pakistan s'explique notamment par la présence de l'organisation dans la région du Cachemire pakistanais, avant le séisme. Les autorités pakistanaises et indiennes ont ouvert lundi le premier point de passage pour accélérer l'acheminement de secours. Il est prévu à terme d'en ouvrir cinq. L'ouverture demeure symbolique et les deux pays n'ont réussi qu'au terme d'âpres tractations à s'accorder sur l'ouverture d'un seul point, entre Titrinote, au Cachemire pakistanais, et Chakan da Bagh, au Cachemire indien. De plus, les vingt-cinq camions d'aide humanitaire en provenance d'Inde ont été déchargés lundi sur la Ligne de Contrôle (LoC) sans pouvoir la franchir. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.