Séisme de San Francisco: la ville commémore le centenaire

SAN FRANCISCO - Un siècle après le séisme qui avait dévasté San Francisco, des milliers de personnes se sont rassemblées dès l'aube dans le centre-ville. Elles ont participé à une cérémonie à la mémoire des quelque 3000 morts de ce tremblement de terre.Des personnalités politiques locales, des policiers, des pompiers et une douzaine de survivants du "big one" de 1906 se sont regroupés à Lotta's Fountain, le lieu où les rescapés s'étaient spontanément rassemblés pour retrouver leurs proches après la catastrophe.Une gerbe a été déposée sur la fontaine de bronze, au moment ou la pendule juste au-dessus affichait 05H12, l'heure à laquelle le séisme avait frappé il y a un siècle.Quelque 10 000 personnes étaient présentes et, après une minute de silence, des sirènes ont retenti, les cloches des églises ont sonné et une calèche de pompiers tirée par quatre chevaux s'est avancée jusqu'à la fontaine.Pour recréer l'ambiance de l'époque, les participants sont arrivés sur le lieu de la commémoration dans des voitures d'époque, escortés par des policiers à moto et suivis par d'anciennes voitures de pompiers.Certains spectateurs avaient même revêtu des tenues du début du siècle et des vendeurs de journaux circulaient parmi la foule proposant des quotidiens reproduisant les éditions du 18 avril 1906 avec en manchette à la Une ""San Francisco en ruines".Plus de 3000 personnes avaient été tuées et plus de la moitié de la population s'était retrouvée sans-abri après le séisme de magnitude 7,8 ou 7,9 sur l'échelle de Richter.Le maire de San Francisco Gavin Newsom, a loué l'énergie des habitants de l'époque qui "se sont relevés, se sont secoués" et ont reconstruit. Ils sont un "parfait exemple" pour La Nouvelle-Orléans et d'autres villes frappées par des catastrophes naturelles, a-t-il expliqué lors de la cérémonie. "Nous sommes une ville de rêveurs, une ville de personnes dynamiques", a-t-il poursuivi.Parmi les survivants, la plus jeune, âgée de 99 ans, Norma Norwood a raconté lors de la cérémonie avoir "été conçue" le jour du séisme, au Golden Gate Park où ses parents avaient trouvé abri sous une tente. "Mes parents se pelotonnaient pour se tenir au chaud. Et qu'arrive-t-il quand vous vous pelotonnez? Vous avez un bébé".Les parents de Norwood faisaient partie des milliers de personnes qui ont vécu des mois sous des tentes après la destruction de la plupart des habitations. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.