Sécurité: 95 compagnies aériennes sur sa liste noire de l'UE

BRUXELLES - L'UE a publié une "liste noire" de 92 compagnies aériennes asiatiques et africaines qui seront bannies du ciel européen. Trois autres compagnies verront leurs activités sévèrement limitées. La Suisse appliquera ces restrictions.Il s'agit de la première "liste noire" de l'Union européenne (UE). Les 95 compagnies aériennes jugées dangereuses seront presque toutes complètement interdites de vol à partir de samedi dans l'ensemble de l'UE, a annoncé la Commission européenne.Sur cette liste, 92 compagnies, actives dans le transport de fret ou de passagers, font l'objet d'interdictions totales de vol. Les trois autres sont soumises à de simples "restrictions" de vol, seulement certains de leurs appareils étant interdits dans l'UE, a précisé la Commission, qui a entériné une décision prise à l'unanimité des experts de la sécurité aérienne des 25 la semaine dernière.Ces transporteurs sont presque tous immatriculés en Afrique, l'UE ayant d'un bloc interdit toutes les compagnies aériennes originaires de République démocratique du Congo (RDC), de Sierra Leone, de Guinée équatoriale, du Liberia et du Swaziland, pays où les systèmes de contrôle sont selon elle "inadéquats".Les rares compagnies non africaines figurant sur la liste sont originaires de Corée du Nord, d'Afghanistan, de Kazakhstan, du Kirghizstan, du Bangladesh et de Thaïlande. Cette "liste noire" sera actualisée "aussi souvent que nécessaire" et au moins tous les trois mois, a précisé Bruxelles.La Suisse s'était fortement engagée en faveur d'une liste européenne commune. Dans un communiqué, l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a indiqué que Berne reprend cette "liste noire" et participera au mécanisme de mise à jour. Parmi les compagnies mentionnées, aucune ne dessert actuellement la Suisse, a précisé l'OFAC.Les compagnies interdites dans les pays de l'UE n'auront pas non plus le droit d'atterrir en Suisse tant qu'elles n'auront pas prouvé avoir comblé leurs lacunes en matière de sécurité et tant qu'elles n'auront pas été rayées de la liste de l'UE, ajoutait le communiqué.La Fondation pour la protection des consommateurs s'est félicité de la politique de l'OFAC. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.