Saddam Hussein pendu à Bagdad

BAGDAD - L'ancien président irakien Saddam Hussein a été pendu à l'aube à Bagdad. L'ancien dictateur avait été condamné à mort pour l'exécution de 148 villageois chiites dans les années 1980. Il a exhorté les Irakiens à "rester unis".La nouvelle de la pendaison de Saddam Hussein a été accueillie dans une relative indifférence à Bagdad. Seuls quelques tirs de joie ont résonné dans les quartiers majoritairement chiites. La situation était normale dans les rues de la capitale, moins fréquentée que d'habitude en ce premier jour des célébrations de l'Aïd al-Adha, la fête musulmane du Sacrifice. La circulation automobile était elle aussi habituelle sur les ponts enjambant le fleuve Tigre, qui coupe la ville du nord au sud."Saddam a dit: 'J'espère que vous resterez unis et je vous mets en garde: ne faites pas confiance à la coalition iranienne, ces gens sont dangereux'", a témoigné Mounir Haddad, juge à la cour d'appel du Haut tribunal pénal irakien, qui a confirmé mardi la peine de mort décidée à l'encontre de l'ancien raïs. "Il a ajouté qu'il n'avait peur de personne", a poursuivi M. Haddad.Agé de 69 ans, Saddam Hussein avait été arrêté en décembre 2003. Sa mort met fin à toutes les poursuites qui avaient été engagées contre lui, en particulier le procès Anfal, où il était jugé pour génocide contre la population kurde et accusé d'être responsable de la mort de 180'000 personnes en 1987-1988.Saddam Hussein a été condamné à mort par pendaison le 5 novembre pour le massacre de 148 villageois chiites de Doujaïl, au nord de Bagdad, tués en représailles après un attentat manqué contre le convoi présidentiel en 1982. L'appel de sa condamnation avait été rejeté mardi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.