Russie: le week-end a connu deux incendies meurtriers

MOSCOU - La Russie a connu un week-end dramatique. Deux incendies, l'un près de Moscou, l'autre en Sibérie, ont fait 54 morts dans des hôpitaux psychiatriques. Dans l'un des deux sinistres, tous deux vraisemblablement d'origine criminelle, 45 femmes ont péri.Le plus récent des incendies a eu lieu dans une clinique neuropsychiatrique de la ville de Taiga, dans le sud de la Sibérie, faisant neuf morts et seize blessés. Les autorités penchent pour la thèse d'un acte criminel.Les flammes ont détruit plus de 1200 mètres carrés du toit et 600 mètres carrés du deuxième et dernier étage du bâtiment de briques selon des responsables. Lorsque l'incendie a éclaté, 235 personnes se trouvaient dans le bâtiment, dont 15 membres du personnel.L'autre incendie s'est déclaré dans la cafétéria d'un établissement spécialisé dans l'accueil de toxicomanes et d'alcooliques au sud de Moscou. "L'incendie a causé la mort de 45 personnes et douze ont été hospitalisées", a indiqué le parquet général. Deux des victimes appartenaient à l'équipe médicale."Le parquet de Moscou a ouvert une enquête criminelle", a ajouté le parquet général évoquant une enquête pour "destruction intentionnelle" et "violation des normes de sécurité en cas d'incendie". "C'est très sûrement un incendie criminel", a renchéri le maire de Moscou Iouri Loujkov, venu sur les lieux du drame.Au total, 177 patients et 15 membres du personnel médical se trouvaient dans l'hôpital au moment de l'incendie. "Tous ceux qui ont péri dans cet incendie étaient morts avant que le premier camion de pompiers n'arrive", a souligné le vice-ministre des situations d'urgence Alexandre Chouprian.Des équipes de pompiers interrogées par les télévisions russes ont affirmé que de nombreuses toxicomanes n'avaient pu échapper à l'incendie, des barreaux obstruant leurs fenêtres. D'autres sont mortes dans leur sommeil, asphyxiées par les fumées de l'incendie. Un pompier a également dit qu'une sortie de secours était condamnée et que l'entrée principale était complètement enfumée.Beaucoup de victimes ont aussi été tuées par les fumées nocives se dégageant de la combustion d'un revêtement mural en plastique, selon les pompiers. Plusieurs patients ont brisé les fenêtres et sauté depuis le premier étage pour échapper aux flammes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.