Réchauffement climatique: un accord a été trouvé à Bangkok

BANGKOK - A Bangkok, un accord a été trouvé sur les moyens à mettre en oeuvre contre le réchauffement climatique. Les experts estiment, dans un rapport, que la lutte est financièrement possible et que la croissance des gaz à effet de serre doit être limitée.Ce document pousse à l'action, estime le conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Pour la délégation suisse à Bangkok, ce rapport est extrêmement riche et précis. Il sera très utile aux décideurs politiques pour les futures mesures à envisager.En ce qui concerne la Suisse, ce document sera en particulier utile dans le cadres de négociations internationales auxquelles Berne participe pour décider du régime après 2012, dans le cadre du protocole de Kyoto, a indiqué le Département fédéral de l'environnement. Il permettra de déterminer combien les pays émettent, quelle pourrait être la coopération internationale et à combien pourraient s'élever les coûts.Le Conseil fédéral a chargé l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) de préparer un rapport sur la future politique climatique de la Suisse, qui devrait être disponible en automne.Pour le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), les émissions de gaz à effet de serre doivent décroître à partir de 2015, si l'on veut contenir la hausse de la température mondiale moyenne entre 2 et 2,4 degrés. Selon un précédent rapport du Giec, l'augmentation pourrait atteindre jusqu'à 6,4 degrés d'ici 2100, dans le pire des cas, par rapport à la période 1980-1999.La version officielle du "résumé à l'attention des décideurs" estime aussi que limiter à 2 degrés le réchauffement climatique coûterait 0,12% du PIB mondial. Elle juge en outre nécessaire une réduction de 50 à 85% des émissions de dioxyde de carbone (CO2) d'ici 2050. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.