Ratko Mladic arrêté, selon les médias - Belgrade dément

BELGRADE - L'ex-chef de l'armée des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, la personne la plus recherchée par la justice internationale avec Radovan Karadzic, a été arrêté, a annoncé l'agence de presse serbe Tanjug. Belgrade a démenti.A La Haye, le TPI a indiqué n'avoir aucune information. Le porte-parole du gouvernement serbe a pour sa part déclaré que ces déclarations étaient inexactes. "Il s'agit d'une manipulation qui porte atteinte au gouvernement et qui ne contribue pas à ses efforts visant à coopérer pleinement avec (le Tribunal pénal international de) La Haye".L'agence de presse serbe Tanjug, citant une chaîne de télévision des Serbes de Bosnie, TV BN, avait rapporté peu auparavant que Ratko Mladic, la personne la plus recherchée par le TPI avec Radovan Karadzic, avait été arrêté.Selon la chaîne, Mladic, inculpé en 1995 de génocide pour le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica, avait été tout d'abord placé en détention à Belgrade. Il serait en cours de transfert au Tribunal pénal international de La Haye (TPI), via Tuzla dans le nord-est de la Bosnie.La presse serbe de mardi se faisait l'écho de rumeurs voulant que Mladic soit transféré à La Haye d'ici fin février, ce qui éviterait à la Serbie la suspension des négociations sur un accord d'association entre Belgrade et l'Union européenne (UE).Florence Hartmann, porte-parole de la procureure du TPI, Carla Del Ponte, a déclaré en début de soirée n'avoir aucune information sur ces allégations. "Il s'agit de rumeurs, nous ne pouvons faire de commentaire sur quelque chose qui n'existe pas", a-t-elle dit.Les rumeurs prédisant une arrestation imminente de Mladic ou parlant des efforts déployés par les autorités pour le retrouver s'intensifient chaque fois que la Serbie fait face à une date butoir fixée par les Occidentaux, bien que la Serbie ne cesse d'affirmer qu'il n'est même pas certain qu'il se trouve dans le pays.Le ministre serbe des droits de l'homme, Rasim Ljajic, a déclaré que le moment serait bien choisi pour extrader Mladic, toujours considéré comme un héros par les nationalistes opposés à son arrestation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.