Raid aérien israélien au Liban: au moins 51 morts dont 22 enfants

TYR - Au moins 51 personnes, dont 22 enfants, ont été tuées lors du bombardement israélien de la localité de Cana, dans le sud du Liban, selon un bilan fourni par le responsable des opérations de secours. Il n'a pas précisé le nombre de blessés.Des dizaines de bâtiments ont été détruits ou endommagés lors de cette frappe aérienne de l'armée israélienne. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis le début de l'offensive de Tsahal contre la milice chiite du Hezbollah.Les secouristes libanais travaillent à mains nues afin de dégager les victimes des tas de gravats où ont été surpris par la mort des femmes tenant leurs enfants dans leurs bras. Le pilonnage israélien a duré deux heures, selon la police libanaise.Un porte-parole de l'armée israélienne a rejeté l'entière responsabilité des morts à Cana sur le Hezbollah. L'Etat hébreu accuse la milice chiite d'utiliser ce village comme base de tirs de roquettes contre Israël.Le bombardement de Cana est intervenu alors qu'une dizaine de villages de la région de Tyr, essentiellement du sud de la ville portuaire, étaient soumis dimanche matin à un pilonnage de la marine, de l'aviation et de l'artillerie postée en territoire israélien, a indiqué la police.Israël n'est "pas pressé" d'établir un cessez-le-feu au Liban, a affirmé le Premier ministre israélien Ehud Olmert au 19e jour du conflit au Liban. Le responsable a rencontré samedi soir à huis-clos la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, qui se trouve actuellement dans la région. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.