Quatre blessés dans un raid sur un centre de prières du Hezbollah

BEYROUTH - Quatre civils ont été blessés dans la nuit de samedi à dimanche dans un raid aérien sur Saïda. C'est le premier qui vise l'intérieur de cette ville côtière, chef-lieu du Liban sud, depuis le début de l'offensive israélienne, selon des sources hospitalières.Deux missiles, tirés par des chasseurs-bombardiers, ont partiellement détruit un bâtiment de trois étages, dans un quartier du sud de Saïda, abritant un centre religieux du Hezbollah vide lors du raid, a indiqué la police.Les blessés, évacués vers deux hôpitaux de la ville, ont été atteints par des éclats de verre et de missiles dans le voisinage du bâtiment, a-t-on précisé de sources hospitalières. Auparavant, de nombreux raids avaient visé la périphérie de Saïda, détruisant notamment le pont sur la rivière Awali, qui commande l'accès à la ville sur l'autoroute du littoral la reliant à Beyrouth (43 km).L'aviation israélienne poursuivait par ailleurs ses bombardements des routes du Liban sud, notamment dans la région de Tyr, plus au sud, et la route Jezzine-Kfar Houné, reliant la partie orientale du Liban sud à la montagne du Chouf, au sud-est de Beyrouth.Le vrombissement des appareils israéliens a également été entendu au Liban nord et dans l'est du pays, a indiqué la police, sans être immédiatement en mesure de confirmer si des raids avaient été menés dans ces régions. Des bombardements ont en outre visé avant l'aube, après de longues heures d'accalmie, la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah dont des quartiers entiers ont été complètement détruits, a indiqué la police.Au total, 350 personnes, dont 310 civils et 26 militaires libanais, ont péri en onze jours de bombardements israéliens au Liban. Durant cette période, 685 civils et 81 soldats et policiers libanais ont été blessés, selon un décompte partiel établi par l'AFP de sources policières et hospitalières.Par ailleurs, des milliers de manifestants se sont rassemblés samedi à Londres, Chicago et Amsterdam pour dénoncer l'offensive israélienne contre le Liban et le refus des gouvernements américains et britanniques de la condamner. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.