Pyongyang accepte un début de démantèlement de son arsenal atomique

PEKIN - La Corée du Nord s'est engagée à commencer à démanteler ses installations nucléaires, notamment son principal réacteur. En échange, elle recevra une aide énergétique, aux termes de l'accord conclu aux pourparlers de Pékin.Le négociateur chinois a fait état d'un accord en 7 points obtenus après 6 jours de pourparlers qui ont réuni les deux Corées, la Chine, les Etats-Unis, le Japon et la Russie. Pyongyang recevra une aide énergétique équivalant à un mio de tonnes de pétrole si elle respecte l'engagement. Pyongyang disposera d'un délai de 2 mois pour fermer son réacteur nucléaire de Yongbyon. Elle bénéficiera en échange de 50'000 tonnes de pétrole ou d'une aide économique d'une valeur égale.Le reste, soit 950'000 tonnes, sera livré dès que Pyongyang aura désactivé complètement le réacteur qui devra être inspecté par l'AIEA dans les deux mois après la signature de l'accord.Les Etats-Unis ont de leur côté accepté de commencer, des les mêmes délais, à retirer la Corée du Nord de la liste des Etats soutenant le terrorisme. Ils vont aussi lever les sanctions commerciales, traduites par le gel d'environ 24 millions de dollars détenus sur des comptes nord-coréens à la Banco Delta Asia (BDA) de Macao.Les deux pays vont en outre commencer des discussions en vue d'établir des relations diplomatiques. La fin de la guerre de Corée en 1953 avait été marquée par la signature d'un armistice entre l'ONU et la Corée du Nord, mais des relations diplomatiques entre Washington et Pyongyang n'ont jamais été établies.De son côté, Tokyo a annoncé mardi que le Japon ne fournirait pas d'aide à la Corée du Nord tant qu'il n'y aura pas eu de progrès sur le contentieux des ressortissants nippons enlevés par des agents de Pyongyang.Une prochaine session de pourparlers à six aura lieu le 19 mars à Pékin, a annoncé le négociateur chinois.Pyongyang a procédé à son premier essai nucléaire en octobre, ce qui a entraîné des sanctions de l'ONU et par ricochet redonné un caractère d'urgence aux négociations à six qui avaient démarré en 2003. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.