Proche-Orient: pluie de roquettes sur Haïfa

BEYROUTH - De nouvelles roquettes se sont abattues sur le port israélien de Haïfa, faisant une vingtaine de blessés. Au Sud-Liban, un hôpital de Tyr a commencé à inhumer des dizaines de cadavres résultant de l'offensive israélienne dans une fosse commune.Outre Haïfa, d'autres localités du nord d'Israël ont été touchées par les dizaines de roquettes tirées du Liban par le Hezbollah, dont Tsahal venait d'assurer dans la matinée que les tirs diminuaient d'intensité.Depuis le début de la crise, il y a dix jours, le mouvement chiite libanais a lancé des roquettes de différents types contre le nord d'Israel, faisant 15 morts et des dizaines de blessés.En outre, 19 soldats israéliens ont été tués par le Hezbollah, dont la résistance opiniâtre à Israël a amené l'état-major à mobiliser plusieurs milliers de réservistes et à envisager une opération terrestre au Sud-Liban.Côté libanais, un hôpital de Tyr débordé par l'afflux de victimes de l'offensive israélienne a commencé à inhumer des dizaines de cadavres dans une fosse commune. Cet hôpital public de 60 lits avait besoin de faire de la place dans sa morgue après avoir reçu 106 corps, dont 22 non identifiés.Les raids, les combats et la destruction des routes rendent difficiles et dangereux les déplacements aujourd'hui au Sud-Liban et donc aussi les transports de dépouilles. Au total plus de 300 civils libanais ont été tués et un demi-million d'autres chassés de leurs foyers par l'offensive militaire lancée par Israël contre le Hezbollah il y a dix jours.Le Comité international de la Croix-Rouge devait faire parvenir vendredi à Tyr un premier convoi de deux camions chargés de 24 tonnes vivres et de médicaments. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.