Proche-Orient: opération héliportée israélienne à Tyr

TYR - Des hélicoptères israéliens ont débarqué deux unités de commandos à Tyr dans le Sud Liban. De violents combats ont éclaté, tuant cinq Libanais et blessant huit Israéliens.Huit commandos de marine israéliens ont été blessés, dont deux grièvement, lors du raid à Tyr. L'opération visait des combattants du Hezbollah responsables de tirs de roquettes, vendredi, sur Hadera, à 80 km de la frontière libanaise. Il s'agissait de la localité israélienne la plus éloignée atteinte par le Hezbollah à partir du pays du Cèdre.Cinq Libanais, dont un soldat, ont été tués au cours du raid. Des sources au sein des services de sécurité ont indiqué que les deux unités avaient quitté les lieux au bout de trois heures. Dans un communiqué, le Hezbollah affirme qu'un soldat israélien a été tué et de nombreux autres blessés dans les combats.Cinq personnes ont également été blessées lors de tirs du Hezbollah sur Haïfa, troisième ville de l'Etat juif, ont annoncé des sources médicales.Par ailleurs, quatre Palestiniens ont été tués dans le secteur de Rafah, dans la bande de Gaza où l'armée israélienne mène une incursion. Parmi les victimes figurent deux adolescents. Deux militants armés ont également été tués. Ils appartenaient aux Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.L'opération "visait des infrastructures terroristes", selon l'armée israélienne. Tsahal accuse les groupes armés palestiniens de se servir des tunnels creusés entre la bande de Gaza et l'Egypte pour introduire en contrebande des armes et des explosifs dans le territoire palestinien.A New York, la France et les Etats-Unis ont tenté de surmonter leurs dernières divergences sur les termes d'un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU. Aucun accord n'a été trouvé sur un texte visant à mettre fin au conflit qui est entré dans son 25e jour. Paris et Washington semblent toutefois proches d'un accord et les discussions vont se poursuivre au cours du week-end.Si un accord était obtenu cette fin de semaine, un vote pourrait alors être organisé dans un délai de 24 heures au Conseil de sécurité.L'ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis, Daniel Ayalon, a déclaré vendredi que l'Etat juif accepterait une cessation des hostilités seulement si les deux soldats capturés par le Hezbollah étaient libérés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.