Proche-Orient: arrivée de plus de 500 militaires espagnols au Liban

TYR - Plus de 500 militaires espagnols ont commencé à débarquer à Tyr pour se joindre à la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul). Quelque 4500 casques bleus sont désormais sur place mais leur déploiement rencontre des problèmes logistiques.A Tyr, un premier détachement de soldats espagnols, comprenant 490 membres de l'infanterie de marine et 76 soldats de l'armée de terre, a débarqué pour renforcer la Finul. Ils devaient commencer à se déployer dans les prochains jours dans le secteur de Taïbé, non loin des fermes de Chebaa, occupées par Israël et revendiquées par le Liban.Le contingent espagnol, qui doit compter 1100 hommes au total, est le troisième en importance après celui de l'Italie et de la France. Les effectifs de la Finul doivent être portés à un maximum de 15'000 militaires.Mais l'"arrivée de certains contingents" pourrait être "retardée" en raison du manque de terrains et de logements offerts par les autorités libanaises, a déploré le commandant de la Finul, le général français Alain Pellegrini."Je rappelle aux autorités libanaises qu'elle doivent nous proposer des terrains, ce que pour l'instant elles ne font pas. Nous sommes ici à leur demande et la moindre des choses serait qu'elles nous aident", a-t-il dit au quotidien français "La Croix". La Finul a ainsi demandé à l'Indonésie de reporter à octobre l'envoi de son contingent.Entrée au Liban sud après la capture de deux de ses soldats par le Hezbollah le 12 juillet, l'armé israélienne compte achever son retrait lorsque la Finul renforcée atteindra 5000 hommes, un chiffre qui pourrait être bientôt atteint.Selon la résolution 1701 de l'ONU, la Finul est chargée d'épauler l'armée libanaise qui se déploie parallèlement au Liban sud. Cette dernière a notamment pour "mission le désarmement de tous les groupes armés". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.