Procès des infirmières bulgares: les accusés sont condamnés à mort

TRIPOLI - La justice libyenne a condamné à la peine de mort à Tripoli les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien accusés d'avoir délibérement inoculé le virus du sida à des enfants libyens. Les accusés ont éclaté en sanglots à l'énoncé du verdict.A l'extérieur, les familles d'enfants malades ou morts du sida ont accueilli le verdict en dansant et chantant. Ce verdict était très attendu au sein de la communauté internationale, notamment l'Union européenne qui réclame la libération des accusés qu'elle considère innocents.Les six accusés, incarcérés depuis sept ans, avaient été condamnés à mort en mai 2004 mais la Cour suprême libyenne avait ordonné un nouveau procès qui a débuté en mai 2006. La peine capitale avait été requise pour tous les accusés lors de la dernière audience le 4 novembre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.