Présidentielle française: Jospin renonce à l'investiture du PS

PARIS - Après trois mois de réflexion, Lionel Jospin a annoncé qu'il renonçait à briguer l'investiture présidentielle socialiste. L'ancien premier ministre estime que sa candidature ne fait pas l'unanimité auprès des militants du PS."Faute de pouvoir rassembler, je ne veux pas diviser. Je ne serai donc pas candidat à l'investiture", a-t-il expliqué sur la radio RTL. Il a exclu de soutenir Ségolène Royal, grande favorite des sondages à gauche, mais n'a pas précisé qui il préférait parmi les autres postulants socialistes. En début de semaine, il s'en était pris à Ségolène Royal en l'accusant de "futilité" et de "démagogie".Lionel Jospin, 69 ans, avait dans un premier temps annoncé sa décision mercredi soir au cours d'une réunion de ses fidèles à Paris. Il a indiqué jeudi matin qu'il adresserait aux militants une lettre pour expliquer sa démarche. Il a assuré qu'il n'était "pas du tout" triste ou amer. "J'ai pris la décision la plus sage", a-t-il dit.Lionel Jospin a affirmé qu'il serait "moins que jamais en retrait", ayant l'intention de participer au débat des mois à venir.En 2002, M. Jospin avait été éliminé à la surprise générale dès le premier tour de l'élection présidentielle au profit du chef de l'extrême droite Jean-Marie Le Pen. Au second tour, Jacques Chirac l'avait emporté avec plus de 80% des voix. Il s'était ensuite retiré de la vie politique.Il était malgré tout peu à peu revenu dans le jeu et, en juin dernier, s'était déclaré "disponible" pour rassembler "la gauche et le pays". Mais les ralliements escomptés ne sont pas venus.Les candidatures à l'investiture socialiste doivent être déposées entre samedi et mardi prochain. Un premier tour de scrutin aura lieu le 16 novembre avant un second tour, le cas échéant, une semaine plus tard.Le premier ministre Nicolas Sarkozy, chef du parti de l'UMP, et Ségolène Royal restent largement en tête du classement des personnalités que les Français souhaitent voir se présenter à l'élection présidentielle au printemps prochain. Les sondages les placent au coude à coude en cas de duel au second tour. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.