Premier cas de H5N1 dans un élevage en Allemagne - H5 en Ecosse

DRESDE/LONDRES - Le virus H5N1 de la grippe aviaire a été détecté pour la première fois en Allemagne chez des oiseaux d'élevage. C'est le deuxième pays de l'Union européenne dans ce cas après la France. L'Ecosse a elle trouvé son premier cas de H5 sur un cygne.Les autorités du Land de Saxe ont annoncé que des analyses avaient permis de confirmer la présence du H5N1 dans un élevage d'oies et de dindes. Jusqu'ici, la maladie n'avait frappé que des oiseaux sauvages dans le pays.Des analyses supplémentaires devaient déterminer s'il s'agit de la forme la plus dangereuse, dite asiatique, du H5N1, a précisé la porte-parole de l'institut national vétérinaire, Elke Reinking."Tout va être vérifié afin d'élucider par quelle voie l'infection s'est propagée", a dit la chancelière allemande Angela Merkel. Le ministère avait auparavant annoncé que les 16 000 volailles - 8000 dindes, 5000 oies et 3000 poulets - de cet élevage devaient être tuées par prévention. Un périmètre de sécurité de 3km et une zone d'observation de 10km ont été établis.Du côté du Royaume-ni, "des tests préliminaires ont permis de découvrir le H5 hautement pathogène de la grippe aviaire dans un échantillon d'un cygne trouvé mort", ont indiqué les autorités écossaises mercredi soir. Elles ont précisé que des tests complémentaires devaient déterminer s'il s'agissait du virus H5N1 transmissible à l'homme. L'animal a été trouvé dans la région de Fife au nord d'Edimbourg.Les autorités ont pris des mesures pour contenir une éventuelle extension de la maladie. Notamment, "en accord avec les récentes décisions de l'Union européenne, l'exécutif écossais est en train de mettre en place une zone de protection d'un rayon minimal de 3km et une zone de surveillance de 10km" autour du lieu où a été trouvé le cygne.Charles Milne, le responsable vétérinaire en chef en Ecosse, a appelé les éleveurs de volailles hors de la zone à se préparer à placer leurs oiseaux dans des endroits clos et à ne pas les laisser entrer en contact avec des oiseaux sauvages."Des mesures pour restreindre le mouvement des volailles, des oeufs et des dérivés de volailles de ces zones seront mises en place immédiatement", ont annoncé les autorités. "Si la maladie est confirmée comme étant le H5N1, d'autres restrictions seront mises en place." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.