Pousuite des violences en Irak: au moins 40 tués dans des attentats

RAMADI - Des attentats ont fait une quarantaine de morts en Irak. Ils sont intervenus cinq jours après le lancement, avec le soutien des Etats-Unis, d'une campagne visant à renforcer la sécurité dans la capitale irakienne.Dix personnes ont été tuées à Bagdad dans des quartiers à dominance chiite au lendemain de deux attentats à la bombe qui avaient fait 60 morts sur un marché chiite. Des violences ont aussi fait plus de 20 morts dans les environs de la capitale.Par ailleurs, un attentat suicide à la voiture piégée contre un avant-poste de l'armée américaine à proximité de Bagdad a fait deux morts et 17 blessés parmi les militaires américains, a annoncé sans autre précision l'armée américaine.Dans l'ouest du pays, treize membres d'une même famille ont été tués dans une embuscade près de Falloudja, alors qu'ils revenaient de funérailles.Leurs agresseurs ont contraint la famille à quitter le minibus qui la transportait après avoir découvert qu'elle appartenait à une tribu sunnite opposée à Al Qaïda. Les victimes, parmi lesquelles deux petits garçons, ont été abattues en plein jour. Falloudja est le bastion de l'insurrection sunnite dans la province d'Anbar.A Ramadi, chef-lieu de l'Anbar, deux kamikazes ont pris pour cible la maison de Sattar al Bouzayi, un chef tribal qui a dirigé la campagne contre les activistes d'Al Qaïda dans la région. Onze personnes ont été tuées.Au nord de Bagdad, un autre attentat suicide visant la maison d'un responsable militaire local a fait cinq morts, dont un soldat, et 10 blessés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.