Plus de 1,6 million de décès par an par manque d'eau potable

BERNE - Chaque année plus d'1,6 million de personnes meurent par manque d'accès à de l'eau potable et à un système d'assainissement, a affirmé l'OMS. Quatre-vingt dix pour cent de ces décès frappent des enfants de moins de cinq ans.Pour chaque enfant qui meurt, d'innombrables autres souffrent de mauvaise santé et d'occasions manquées en matière d'éducation, a déclaré la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Margaret Chan, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau. Lorsque l'eau est rare, les populations sont souvent contraintes de s'approvisionner à des sources d'eau qui ne sont pas toujours salubres. Il arrive même que l'eau soit insuffisante pour permettre l'hygiène de base.Les inondations et les sécheresses deviennent plus fréquentes et plus graves, tant dans les régions développées que dans les pays en développement. Cela peut se traduire par la résurgence de maladies telles que le choléra, la typhoïde, le paludisme et la dengue, met en garde la responsable de l'OMS.Dans de nombreuses parties du monde, une gestion inadéquate de l'irrigation est liée à la recrudescence du paludisme, de la schistosomiase (bilharziose) et d'autres maladies transmises par des vecteurs comme les moustiques.La responsable de l'OMS rappelle également le sort de millions de femmes qui doivent parcourir de longues distances à pied pour aller chercher de l'eau. En plus de la corvée quotidienne qui consiste à porter de lourdes charges, elles courent le risque d'être physiquement agressées pendant leur trajet. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.