Ouverture de négociations sur le Sri Lanka près de Genève

GENèVE - Des entretiens entre le gouvernement srilankais et les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) se sont ouverts au château de Bossey, près de Genève. La Suisse a exprimé son soutien au processus de paix.Il s'agit des premiers entretiens directs depuis mars 2003 entre le gouvernement de Colombo et la rébellion tamoule. Ces deux jours de pourparlers ont été convoqués par la Norvège en janvier afin d'éviter une reprise de la guerre civile qui a fait près de 64'000 morts en 30 ans.Le médiateur norvégien Erik Solheim ainsi que l'ambassadeur Urs Ziswiler, chef de la Direction politique du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) ont ouvert la rencontre, aux côtés des sept membres de chaque délégation assis face à face autour d'une table rectangulaire dans une annexe du château de Bossey.M. Ziswiler a espéré que les deux jours de discussions "permettront d'instaurer des mesures concrètes de confiance pour renforcer le cessez-le-feu" et donneront "le moment venu une nouvelle vie au processus de paix" au Sri Lanka.L'ambassadeur a souligné que l'ouverture de ces pourparlers a déjà permis de diminuer les violences dans l'île depuis fin janvier. Il a insisté auprès des deux parties sur le respect des droits de l'homme."Il est crucial d'assurer la sécurité de tous les Srilankais", a conclu Urs Ziswiler, "en leur donnant la possibilité de se développer selon leurs voeux dans le cadre d'un pays multi-ethnique, multi-culturel et multi-confessionnel". Il a annoncé que la Suisse reste disponible pour soutenir le processus de paix dans le futur, si nécessaire.Le médiateur norvégien Erik Solheim a relevé que les discussions ont pu avoir lieu près de Genève seulement parce que les deux parties ont eu confiance dans la Suisse. "Il existe un très bas niveau de confiance mutuelle" entre les deux parties, a-t-il mis en garde, fixant comme premier objectif de "stabiliser le cessez-le-feu".Le regain de violence a fait près de 200 morts en décembre et janvier, brisant la trêve observée l'an dernier à la suite du tsunami qui avait ravagé les côtes srilankaises. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.