Nucléaire: les militants de Greenpeace délogés au Havre

ROUEN - La police est intervenue dans le port du Havre pour déloger vingt militants de Greenpeace. Les manifestants bloquaient le chargement d'un bateau russe, affirmant que ce navire devait acheminer des déchets nucléaires à Saint-Pétersbourg. Les militants, 17 Français et trois Suisses, ont été transférés au commissariat du Havre, a dit Greenpeace. C'est le Raid, groupement d'intervention de la police judiciaire, qui a procédé au délogement. Douze manifestants étaient perchés sur un portique du port et cinq autres sur l'une des deux grues installées sur le pont du Kapitan Kuroptev. "Ça s'est passé très correctement. Les gens de chez nous n'ont pas fait opposition, nous sommes pacifistes", a déclaré à Reuters Yannick Rousselet, chargé de la communication de Greenpeace. Par cette action, Greenpeace entendait protester contre l'exportation de déchets nucléaires vers la Russie. "Devant les montagnes de déchets d'uranium s'accumulant, EDF, mais aussi les clients européens de la Cogema, ont trouvé une solution: l'exportation vers la Russie", a dénoncé l'organisation. Greenpeace a affirmé que, de Saint-Pétersbourg, ces déchets provenant du complexe nucléaire de la Cogema à Pierrelatte, dans la Drôme, devaient être acheminés par train dans la ville de Tomsk, en Sibérie. Greenpeace a dit "avoir la preuve que, depuis les premières exportations dans les années 1970, au moins 100 000 tonnes de déchets d'uranium ont été exportées en Russie par des pays européens". Le groupe Areva a démenti catégoriquement les allégations de l'organisation écologiste. Il a souligné que le Kapitan Kuroptev devait transporter seulement de l'uranium appauvri, un minerai faiblement radioactif destiné à être enrichi en Russie pour fabriquer du combustible nucléaire. Areva, qui qualifie de "mensongères" les affirmations de Greenpeace, a estimé que l'organisation écologiste devait "arrêter ces coups médiatiques qui ne font pas avancer le débat sur l'énergie". Il s'agit d'une opération normale de chargement, a noté le porte-parole du leader mondial du nucléaire. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.