Nucléaire iranien: le principal négociateur iranien à Berne

BERNE - La présidente Micheline Calmy-Rey a rencontré à Berne le principal négociateur du nucléaire iranien Ali Larijani. Selon des diplomates, la Suisse pourrait proposer un projet de compromis à Téhéran, prévoyant de faire tourner ses centrifugeuses à vide, sans uranium.Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a indiqué que le contenu de la rencontre était "de nature confidentielle". La Suisse, en faveur d'une solution diplomatique à l'actuelle controverse, "s'engage pour la reprise des négociations sur le nucléaire iranien". Un porte-parole iranien a pour sa part évoqué l'existence d'une "proposition suisse" de règlement de la crise du nucléaire iranien."Nous n'avons pas encore le contenu de ce que les Suisses ont proposé, mais si ces propositions garantissent le droit de l'Iran en matière nucléaire ça peut être examiné", a-t-il dit. Les responsables iraniens "doivent en examiner le détail et les conditions techniques", a poursuivi le porte-parole.Selon des diplomates occidentaux à Bruxelles, Berne pourrait présenter à M. Larijani un projet de compromis de la part de pays européens, dont l'Allemagne. Ce projet prévoirait que Téhéran conserve ses installations d'enrichissement mais n'alimente pas ses centaines de centrifugeuses avec de l'hexafluoride d'uranium, en échange de compensations négociées avec les grandes puissances.Mais le ministre français des affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a rejeté lundi toute autre solution que la "suspension de toute activité nucléaire sensible" qui serait vérifiée par l'AIEA. Les Etats-Unis ont eux campé sur leurs positions: la Maison Blanche a affirmé que l'Iran devait commencer par suspendre les activités ultrasensibles d'enrichissement d'uranium.Les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne (UE) ont offert lundi à l'Iran de reprendre les négociations sur son programme nucléaire, tout en entérinant les sanctions décidées en décembre dernier par l'ONU. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.