Nucléaire iranien: accord préliminaire entre Téhéran et Moscou

BOUCHEHR - L'Iran et la Russie sont parvenus à un accord préliminaire dans le dossier nucléaire iranien, visant à dissiper les craintes internationales sur l'acquisition de l'arme atomique par Téhéran. Les discussions se poursuivront ces jours à Moscou.Le plan russe, soutenu par les Européens, vise à fournir à l'Iran le combustible nécessaire au fonctionnement de futures centrales nucléaires, en contrepartie de son renoncement à maîtriser lui-même le procédé d'enrichissement qui peut mener à l'arme nucléaire."Nous avons discuté des éléments de la proposition russe et notre position commune à ce sujet est que nous avons fait des progrès", a ajouté le vice-président iranien Gholam Reza Aghazadeh, qui dirige l'Organisation iranienne de l'énergie atomique."Nous pensons pouvoir obtenir un résultat satisfaisant pour la réunion du 6 mars", a ajouté le responsable iranien. Il faisait référence à la réunion de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à Vienne, qui doit examiner un éventuel renvoi du dossier nucléaire de la République islamique au Conseil de sécurité de l'ONU.Le chef l'Agence russe de l'énergie atomique Sergueï Kirienko a pour sa part simplement confirmé que les négociations avec Téhéran allaient continuer dans les prochains jours. "Nous attendons une décision de l'Iran garantissant que des matériaux nucléaires ne sont pas détournés."Le projet de compromis russe, qui propose de procéder en Russie à l'enrichissement de l'uranium nécessaire à la production nucléaire d'électricité en Iran, constitue pour certains observateurs la dernière chance avant que les Etats-Unis et la "troïka" européenne ne cherchent à obtenir des sanctions contre la République islamique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.