Nouveau couvre-feu diurne dans la capitale népalaise

BERNE - Le couvre-feu diurne a de nouveau été imposé à Katmandou, alors que des milliers d'opposants à la monarchie se rassemblaient dans plusieurs villes népalaises. La mobilisation se poursuit malgré la promesse du roi Gyanendra de restaurer la démocratie."La déclaration royale est une imposture!", ont scandé les manifestants réunis dans la capitale Katmandou, entretenant un mouvement dont la répression a fait une douzaine de morts et plusieurs centaines de blessés depuis quinze jours. Aucun débordement n'a été signalé.Le souverain, qui s'est arrogé les pleins pouvoirs en février 2005, a demandé vendredi aux sept partis de la coalition à l'origine des manifestations de lui soumettre "au plus vite" le nom d'un Premier ministre. Les représentants de l'opposition devaient se concerter dans la journée pour formuler une réponse commune, mais certains ont d'ores et déjà jugé l'initiative du roi insuffisante.Le roi "n'a pas rempli les exigences de la feuille de route du mouvement de protestation", a estimé un porte-parole du Congrès népalais, qui a rompu fin 2005 une allégeance de 60 ans à la monarchie constitutionnelle."Notre mouvement de protestation va se poursuivre", a-t-il ajouté, faisant allusion à l'élection d'une assemblée constituante exigée par l'opposition pour rogner les pouvoirs du roi.La guérilla maoïste, qui a encouragé les partis d'opposition à se révolter contre la monarchie, exige elle aussi une nouvelle constitution. Depuis dix ans, cette guérilla a fait plus de 13'000 morts. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.