Mort de Slobodan Milosevic: pas d'indication d'empoisonnement

LA HAYE - Les premiers résultats des analyses toxicologiques réalisées sur le corps de Slobodan Milosevic n'ont donné aucune indication d'empoisonnement, a déclaré le président du TPI Fausto Pocar. Aucune trace de rifampicine n'a en outre été trouvée."A ce stade, il n'y a pas d'indication d'empoisonnement dans les analyses" toxicologiques réalisées par l'Institut médico-légal néerlandais NFI, a déclaré le président du Tribunal pénal international (TPI)lors d'une conférence de presse.Il a précisé "qu'aucune trace de rifampicine", un médicament contre-indiqué avec les traitements de l'hypertension, n'avait été trouvée, contrairement à ce qu'avaient prouvé des analyses en février. Toutefois, l'enquête ouverte par la justice néerlandaise se poursuit.L'ancien dirigeant serbe est décédé 1e 11 septembre dans sa cellule dans les environs de La Haye où il comparaissait devant le TPI pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide dans les guerres des Balkans des années 1990. Selon un rapport préliminaire d'autopsie, l'ex-président est décédé des suites d'une crise cardiaque. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.