Mobilisation mondiale pour la lutte contre le virus du sida

BERNE - Distributions de préservatifs, campagnes d'information, jeux éducatifs pour téléphones portables et rassemblements en tous genres: une forte mobilisation a marqué la journée mondiale du sida. Le directeur de l'Onusida, Peter Piot, a choisi de passer la journée en Indonésie, un pays qui se trouve, selon lui, au bord de l'épidémie. Il a rappelé que cinq millions de personnes avaient été infectées en 2005. Trois millions de personnes ont succombé à la maladie cette année. Evoquant les progrès effectués depuis 25 ans dans la lutte contre le sida, il a appelé le monde à apporter une réponse "exceptionnelle" au problème. Parallèlement, des manifestations se sont déroulées dans de nombreux pays. Au Cambodge, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour promouvoir le préservatif. En Inde, deuxième pays au monde le plus touché après l'Afrique du Sud avec 5,13 millions de malades, le premier ministre, Manmohan Singh, a appelé la population à parler plus ouvertement des pratiques sexuelles. Enfin, en Chine, le gouvernement a annoncé le prochain lancement d'une campagne d'information à destination des millions de "néocitadins" déplacés par l'exode rural. Gao Qiang, ministre de la santé, a indiqué que Pékin s'était fixé pour objectif de limiter à 1,5 million le nombre de séropositifs à l'horizon 2010. En Suisse, l'aide à l'Afrique a été le principal thème de cette journée, alors que le continent noir reste la principale victime du VIH. Parlementaires, représentants des Eglises et responsables d'ONG se sont notamment réunis devant le Palais fédéral pour remettre la pétition "L'Afrique a besoin de médicaments, maintenant!". Ce texte demande à la Confédération d'augmenter sa contribution dans la lutte contre le sida et aux firmes pharmaceutiques d'abandonner leurs droits sur les brevets des médicaments contre le VIH. Quelque 8000 bougies représentant le continent africain ont été allumées devant le Palais fédéral lors de cette manifestation. Mais la journée mondiale du sida a aussi été l'occasion de remettre en cause certaines politiques gouvernementales en matière de prévention. Le directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Thomas Zeltner a ainsi critiqué les mesures d'économie effectuées dans ce domaine. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.