Massacre de quatre personnes à Erba: les voisins ont avoué

BERNE - Un mois après le massacre de trois femmes et d'un enfant de deux ans dans la commune italienne d'Erba, près de la frontière tessinoise, les auteurs du quadruple meurtre sont passés aux aveux. Il s'agit d'un couple italien, voisins des victimes.Ceux-ci, mari et femme âgés d'une cinquantaine d'années, sont passés aux aveux dans la nuit de mercredi à jeudi au terme d'un interrogatoire de douze heures. L'homme, un employé de la voirie, a tué les trois femmes tandis que son épouse a supprimé de ses propres mains l'enfant de deux ans, "parce qu'il pleurait", a-t-elle dit. Des querelles de voisinage seraient à l'origine du massacre, a indiqué le Ministère public de Côme.Le couple avait été arrêté mardi grâce au témoignage du rescapé du massacre. Ce dernier, un homme de 60 ans, avait été hospitalisé dans un état très grave le soir du drame. Sa femme, âgée de 50 ans, figure parmi les victimes. Opéré à plusieurs reprises, l'homme s'en est miraculeusement tiré.Son témoignage et la description faite de l'auteur du massacre a mis la police italienne sur les traces des voisins des victimes. Outre le témoignage du survivant, les auteurs du massacre ont été confondus par des traces de sang de l'une des victimes, découvertes sur leur voiture et leurs vêtements.Les auteurs du quadruple meurtre étaient en litige depuis plusieurs mois avec la famille qui occupait l'appartement où le drame a eu lieu.Celle-ci, composée d'une jeune assistante sociale italienne de 30 ans, de son époux tunisien et de leur fils, vivait au-dessus des meurtriers. A en croire les nombreux témoignages recueillis sur place, ces derniers reprochaient à leurs voisins d'être trop bruyants. Le 13 décembre, ils auraient dû se retrouver devant le juge pour régler un différend.Les corps des trois femmes et du garçonnet ont été retrouvés au soir du lundi 11 décembre 2006 dans l'appartement incendié intentionnellement. Les victimes avaient été égorgées. Outre la jeune mère et son fils, il s'agissait de la grand-maman de l'enfant et d'une voisine accourue en entendant les cris en compagnie de son mari, le rescapé du massacre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.