Marins capturés: de nouveaux "aveux" télévisuels ont été diffusés

LONDRES - Téhéran et Londres ont reconnu qu'ils discutaient directement pour tenter de sortir de la crise provoquée par la capture dans le Golfe de quinze marins britanniques. La télévision nationale a diffusé de nouveaux "aveux" des militaires."Nous nous efforçons de résoudre cette affaire aussi vite que possible et de la résoudre par des moyens diplomatiques", a déclaré le ministre britannique de la défense Des Browne. Des contacts entre les ministres britannique et iranien des affaires étrangères, Margaret Beckett et Manouchehr Mottaki, ont eu lieu. Téhéran a confirmé ces contacts directs.Selon l'hebdomadaire britannique "Sunday Telegraph", la Grande-Bretagne recherche un compromis susceptible de permettre la libération de ses marins, aux mains de l'Iran depuis neuf jours. Elle espère pouvoir envoyer dans ce pays un haut responsable de la marine afin de négocier.Une solution diplomatique semble avoir la faveur des Britanniques, selon un sondage publié par le "Sunday Telegraph". Près de la moitié (48%) des personnes interrogées sont opposées à l'usage de la force, contre 44% qui en sont partisanes en dernier ressort.Peu après l'annonce des contacts entre Londres et Téhéran, la télévision nationale iranienne en langue arabe Al Alam a diffusé les images de deux des quinze marins. Selon la chaîne, les militaires reconnaissent que leur équipe est entrée dans les eaux iraniennes.Mais l'escalade verbale a continué ce week-end. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a renouvelé ses exigences d'excuses de la part de Londres. "L'arrogant publie des déclarations et des exigences contre le peuple iranien au lieu de s'excuser et d'exprimer ses regrets", a-t-il affirmé.Dans ce contexte, environ 200 étudiants islamistes se sont rassemblés devant l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran. Jetant des pierres et des pétards, ils ont réclamé des excuses britanniques et l'expulsion de l'ambassadeur, ont constaté des journalistes sur place. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.