Marins britanniques capturés: Ahmadinejad dénonce et exige

LONDRES - Téhéran et Londres gardent ouverte la voie diplomatique pour tenter de sortir de la crise provoquée par la capture des marins britanniques. Et ce malgré des propos du président Mahmoud Ahmadinejad qui dénonce "l'arrogance" de Londres et réclame des excuses.Dans ce contexte, environ 200 étudiants islamistes se sont rassemblés devant l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran. Jetant des pierres et des pétards, ils ont réclamé des excuses britanniques et l'expulsion de l'ambassadeur, ont constaté des journalistes sur place.Selon l'hebdomadaire britannique "Sunday Telegraph", la Grande-Bretagne recherche actuellement un compromis susceptible de permettre la libération de ses marins, aux mains de l'Iran depuis le 23 mars. Elle espère pouvoir envoyer dans ce pays un haut responsable de la marine afin de négocier.D'après ce plan, élaboré lors d'une réunion de crise à Londres, le gouvernement britannique s'engagerait auprès de Téhéran à ce que la marine royale n'entre jamais dans les eaux iraniennes sans autorisation. Un responsable britannique de la défense, cité par le journal, a déclaré que ce plan suscitait quelque espoir.Le ministère iranien des affaires étrangères a affirmé pour sa part que plusieurs points d'une note diplomatique transmise par la Grande-Bretagne pouvaient être examinés. Il a cependant maintenu ses exigences d'un "changement de comportement" de la part de Londres.L'escalade verbale a continué ce week-end. Le président Ahmadinejad a renouvelé ses exigences d'excuses de la part de Londres. "L'arrogant publie des déclarations et des exigences contre le peuple iranien au lieu de s'excuser et d'exprimer ses regrets", a-t-il affirmé.Sortant pour la première fois de sa réserve, le président américain George W. Bush a lui qualifié "d'inexcusable" la capture des marins. Il a toutefois plaidé pour une solution pacifique.L'Union européenne (UE) a aussi exprimé son soutien à la Grande-Bretagne dans le bras de fer qui l'oppose à Téhéran. Elle a réclamé la libération "immédiate et inconditionnelle" des marins. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.