Manifestation monstre à Split contre l'arrestation de Gotovina

SPLIT - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Split et dans d'autres villes croates leur soutien au général Ante Gotovina, héros de l'indépendance. Il a été arrêté en Espagne et transféré au TPI, qui l'avait inculpé en 2001 de crimes de guerre. Organisée à Split, au sud de la Coatie, la principale manifestation a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes qui répondaient à l'appel d'une association d'anciens combattants de la guerre serbo-croate de 1991-1995. Des journalistes sur place ont estimé le nombre de participants à environ 100 000. "Pour nous, Ante Gotovina et plus qu'un général. Il est un symbole du peuple croate et son procès et le procès du peuple croate", a lancé Zeljko Strize, un des organisateurs. Les participants ont notamment demandé au gouvernement d'oeuvrer pour obtenir du Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie, le transfert du procès à la justice croate. Ils ont également demandé aux autorités d'offrir des garanties pour la remise en liberté du général dans l'attente de son procès et de fournir à ses avocats tous les documents nécessaires à sa défense. La manifestation s'est achevée sans incident alors que la veille, lors d'un rassemblement à Zadar (centre) des manifestants avaient brandi des symboles du régime oustachi, allié des nazis pendant la Seconde guerre mondiale et avaient fait le salut hitlérien, pour le grand embarras des autorités. De nombreuses personnes brandissaient des photos du général et des drapeaux croates. Certains portaient en revanche des pancartes avec des messages insultant le président et le premier ministre croates, MM. Stipe Mesic et Ivo Sanader ainsi que le procureur du TPIY, Carla Del Ponte. "L'opération Tempête a évité le morcellement de la Croatie", a affirmé un autre orateur applaudi par la foule. Dirigée par le général Gotovina, l'opération Tempête a pratiquement mis fin au conflit serbo-croate et les forces croates ont repris le contrôle des territoires occupés par les sécessionnistes serbes mais elle a aussi valu au général son inculpation pour les exactions commises à l'encontre de civils serbes de Croatie. Des milliers de manifestants se sont aussi rassemblés sans incident dans la capitale Zagreb, de même que dans une demi-douzaine d'autre villes, mais aussi en Bosnie voisine, dans des localités majoritairement peuplées de Croates. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.