Mahmoud Ahmadinejad tente de rassurer l'Etat hébreu

BERNE - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a réaffirmé que son pays ne renoncerait pas à son "droit" à l'énergie nucléaire, mais qu'il ne serait pas une "menace" pour Israël. Il s'exprimait après l'inauguration d'une usine d'eau lourde à Arak."Le message du peuple iranien est un message de paix, de calme et de coexistence de tous les peuples sur la base de la justice", a assuré M. Ahmadinejad lors d'une conférence de presse. Selon lui, la République islamique "n'est pas une menace pour les pays étrangers ni même pour le régime sioniste" israélien.L'Etat hébreu considère au contraire le programme nucléaire iranien comme une menace à son existence. Mahmoud Ahmadinejad a notamment jugé par le passé qu'Israël, qu'il a qualifié de "tumeur", devait être "rayé de la carte".L'usine d'Arak, dans le centre du pays, servira à un réacteur nucléaire controversé en construction à proximité. Son inauguration a eu lieu alors que l'Iran dispose d'encore cinq jours pour se plier à une demande du Conseil de sécurité des Nations unies pour suspendre son enrichissement d'uranium, faute de quoi l'ONU envisagera des sanctions pour l'y contraindre.M. Ahmadinejad a implicitement balayé cette perspective. "On ne peut priver aucun peuple de ses droits, et le peuple iranien défendra avec force ses droits" à la technologie nucléaire, a-t-il martelé."Les ennemis, qu'ils le veuillent ou non, doivent savoir que le peuple iranien a pris sa décision pour faire des progrès; ils doivent accepter la réalité d'un Iran puissant, développé et partisan de la paix", a-t-il dit. "Ils peuvent nous créer quelques problèmes, mais ils ne pourront jamais empêcher les progrès scientifiques".L'eau lourde sera utilisée comme liquide de refroidissement et comme fluide modérateur de l'activité du réacteur expérimental de 40 MW, qui doit être achevé en 2009. Théoriquement, la production issue du traitement du plutonium dans cette installation pourrait servir à la fabrication d'ogives nucléaires.La technologie des réacteurs à eau lourde a d'ailleurs déjà été utilisée par plusieurs pays pour obtenir la bombe atomique, notamment l'Inde et le Pakistan. Israël et la Corée du nord sont réputés y avoir eu recours pour obtenir une capacité nucléaire militaire. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.