L'ONU donne un mois à l'Iran pour suspendre l'enrichissement

NEW YORK - Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution dans laquelle il donne un mois à l'Iran, soit jusqu'au 31 août, pour cesser ses activités d'enrichissement d'uranium. Si ce délai n'est pas respecté, l'ONU envisagera des sanctions.La résolution, numérotée 1696, a été adoptée à New York par 14 voix contre une, celle du Qatar. Elle était parrainée par la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Ce dernier pays ne siège pas au Conseil, mais a participé avec les deux autres aux négociations avec Téhéran sur son programme nucléaire.Dans ce texte, le Conseil "exige que l'Iran suspende toute activité d'enrichissement et de retraitement, y compris la recherche et le développement, ce qui doit être vérifié par l'AIEA" (Agence internationale de l'énergie atomique).Il invoque l'article 40 du chapitre VII de la Charte de l'ONU, prévoyant que des "mesures provisoires" peuvent être prises avant l'imposition d'autres mesures comme des sanctions.Il annonce également l'intention du Conseil, au cas où l'Iran n'appliquerait pas la résolution, "d'adopter des mesures appropriées en vertu de l'article 41 du chapitre VII de la Charte des Nations unies pour persuader l'Iran de se conformer à la résolution".Il est précisé que la prise de telles mesures devra faire l'objet "de nouvelles décisions" du Conseil. Cette phrase est destinée à souligner l'absence d'automaticité du recours éventuel à des sanctions, souci permanent de la Chine et de la Russie depuis les débats sur l'Irak de 2002-2003.Selon l'article 41, le Conseil peut décider de "mesures n'impliquant pas le recours à la force armée pour donner effet à ses décisions". Ces mesures peuvent inclure l'interruption complète ou partielle des relations économiques ainsi que la rupture des relations diplomatiques. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.