Litvinenko, révolution iranienne: Cannes prend un tour politique

CANNES - La politique a fait irruption au 60e Festival de Cannes: un documentaire-choc sur l'affaire Litvinenko a été ajouté in extremis à la sélection officielle, alors qu'un dessin animé sur la révolution iranienne essuyait les critiques de Téhéran.Le documentaire, intitulé "Rebellion: l'affaire Litvinenko", est signé par Andreï Nekrassov, 48 ans, un proche de Litvinenko. Le réalisateur a suivi l'ex-agent russe assassiné dans les deux années précédant son décès le 23 novembre 2006 à la suite d'un empoisonnement avec une substance radioactive.Selon une source qui l'a déjà vu, "Rébellion" est "une charge hallucinante" contre les services secrets russes et le régime de Vladimir Poutine. La veuve de Litvinenko, Marina, donnera une conférence de presse samedi à Cannes, le jour de la projection du film en séance spéciale, hors compétition.La compétition cannoise a elle aussi pris une coloration nettement plus politique mercredi, notamment avec le film d'animation "Persépolis", où la Française d'origine iranienne Marjane Satrapi transpose sa BD autobiographique à succès, avec son co-réalisateur Vincent Paronnaud. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.