Liban: Tsahal bombarde le dernier pont sur le fleuve Litani

BAALBECK - Le dernier pont sur le fleuve Litani a été touché par l'aviation israélienne, a fait savoir Médecins sans frontières (MSF). La principale voie d'acheminement de l'aide humanitaire à destination de Tyr et du sud du Liban est ainsi coupée, selon MSF.Le bombardement de ce pont de fortune, construit après la destruction de l'ouvrage en dur de Kasmieh, a entraîné l'immobilisation d'un convoi de nourriture, de matériel médical et d'essence à destination de Tyr, selon Christopher Stokes, directeur des opérations de l'organisation humanitaire."Notre dernière voie d'acheminement vers Tyr et vers le sud a été coupée", a-t-il déploré après le bombardement. "Ils nous ont également dit qu'ils ne pouvaient nous donner aucune assurance que notre convoi ne serait pas attaqué. "Puisque le pont est hors d'usage, nous allons faire le transfert à la main, ce qui va beaucoup nous exposer", a-t-il ajouté.Par ailleurs, au moins quatorze civils ont été tués et cinq autres blessés dans des raids aériens israéliens au Liban-sud. A Beyrouth, les pays arabes se réunissent pour apporter leur soutien au pays du Cèdre, opposé à un projet de résolution franco-américain à l'ONU.Plus de mille personnes, dont au moins 928 civils et un tiers d'enfants de moins de 12 ans, ont été tuées au Liban depuis le début de l'offensive israélienne le 12 juillet, selon un bilan établi à partir de sources officielles.Au 27e jour du conflit, un bombardement mené par des chasseurs-bombardiers israéliens a détruit un immeuble de trois étages à Ghassaniyé, au sud de Saïda, chef-lieu du Liban, tuant sept de ses occupants et en blessant cinq autres, a précisé la police. Ce village avait été jusque-là épargné par les bombardements israéliens.Quatre civils ont été tués et quatre autres blessés dans un bombardement similaire à Kfar Tebnit, village au sud est de la ville de Nabatiyeh, a ajouté la police. Une femme et son enfant de trois ans ont été tués dans les décombres de leur maison à El Kfour, dans la même région.Dans l'est du Liban, deux raids ont visé la route menant au poste-frontière de Masnaa, rendue impraticable par de précédents bombardements et prise pour cible chaque fois que des habitants comblent les cratères causés par les bombes israéliennes pour pouvoir circuler, a précisé la police. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.