Liban: Siniora appelle à l'aide mais Israël intensifie ses attaques

BEYROUTH - Israël a intensifié son offensive au Liban. Le premier ministre Fouad Siniora, en larmes, a imploré l'aide des pays arabes pour obtenir un cessez-le-feu immédiat pour son pays, frappé par des bombardements qui ont tué des dizaines de civils.L'aviation israélienne, au 27e jour d'une guerre qui a déjà fait un millier de morts côté libanais, a pilonné sans relâche le Liban, larguant ses obus sur les routes et les villages du sud du pays, de la plaine de la Bekaa à l'est et sur la banlieue sud, déjà en ruines, de Beyrouth, bastion du parti chiite Hezbollah. Une trentaine de civils ont été tués.Lundi soir, alors que les bombardements avaient repris sur la banlieue sud de Beyrouth, l'armée israélienne a abattu un drone du Hezbollah, avant qu'il ne franchisse la frontière israélienne.M. Siniora, accusant violemment Israël devant les chefs de la diplomatie des pays arabes réunis à Beyrouth, avait en outre annoncé la mort de 40 personnes dans un bombardement sur le village de Houla au Liban sud, avant d'admettre que le bilan n'était que d'un mort.Le premier ministre avait fait cette annonce devant les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe. Ils étaient réunis en urgence pour soutenir le Liban, qui a rejeté dimanche une proposition franco-américaine de résolution devant le Conseil de sécurité de l'ONU visant à faire cesser les combats entre Israël et le Hezbollah.M. Siniora a annoncé en fin de réunion que les ministres avaient apporté leur soutien sans équivoque à son propre plan de sortie de crise.Mais peu avant, il avait éclaté en sanglots en implorant l'aide des pays arabes pour obtenir "un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel", ainsi qu'un retrait rapide de l'armée israélienne et le déploiement jusqu'à la frontière israélo-libanaise des soldats libanais, épaulés par un contingent renforcé des Casques bleus de l'ONU au Liban sud.Le projet franco-américain ne fait au contraire pas mention d'un retrait des troupes israéliennes du sud du pays. Pour tenter d'obtenir une modification du projet franco-américain, une délégation de la Ligue arabe est partie lundi pour New York afin d'en débattre mardi avec le Conseil de sécurité de l'ONU.A l'encontre des tentatives d'apaisement des Occidentaux, l'état-major israélien a proposé lundi d'intensifier ses opérations militaires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.