Liban: retour au calme à Nahr al-Bared - 78 morts depuis dimanche

BEYROUTH - Le calme est revenu autour du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared, au Liban, où sont retranchés les islamistes du Fatah al-Islam encerclés par l'armée libanaise. Les combats, les plus meurtriers depuis la guerre civile, ont fait depuis dimanche 78 morts.Un porte-parole de l'armée a indiqué que le bilan des morts parmi les soldats s'élevait désormais à 33, après le décès de plusieurs militaires blessés. Les islamistes du Fatah al-Islam ont pour leur part annoncé avoir perdu 25 hommes depuis dimanche. 19 civils palestiniens pris dans les combats ont par ailleurs péri. Un civil libanais a également trouvé la mort.De brefs échanges de tirs ont eu lieu jeudi soir autour du camp, ce qui a fait craindre une rupture de la trêve entrée en vigueur mardi. Selon un porte-parole de l'armée, des soldats ont "riposté à des tirs dirigés contre eux à partir du camp". Il a ajouté que "l'armée respecte la trêve mais ripostera très durement si elle est attaquée".Le Fatah al-Islam a déclaré de son côté qu'il s'engageait à respecter la trêve mais refusait de se rendre.Enfin, l'aide d'urgence aux civils palestiniens continuait vendredi d'arriver à Tripoli, la grande ville voisine, et dans le camp proche de Baddaoui, où des milliers de Palestiniens fuyant Nahr al-Bared se sont rendus. Au total, 220 tonnes d'aide du CICR et de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) sont attendues venant de Jordanie. Selon le CICR, la moitié des 40'000 habitants du camp ont fui à la faveur de la trêve. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.