Liban: poursuite des combats entre armée et islamistes palestiniens

BEYROUTH - Des combats font rage pour la deuxième journée consécutive entre l'armée libanaise et les islamistes du Fatah al-Islam retranchés dans le camp palestinien de Nahr al-Bared, dans le nord du Liban. Au total, 46 personnes ont été tuées.Les échanges de tirs à l'artillerie lourde et à l'arme légère ont repris entre les soldats libanais postés en lisière du camp et les islamistes palestiniens, qui y sont retranchés. Le Fatah al-Islam est accusé de liens avec le réseau Al-Qaïda et les services de renseignement syriens.D'épaisses colonnes de fumée noire se dégageaient lundi des zones du camp contrôlées par le Fatah al-Islam, cibles de l'artillerie de l'armée. Les combats de rues se concentraient aux entrées sud et est du camp, où des immeubles sont éventrés par des obus ou calcinés par des incendies.Des vedettes de la marine croisaient face à Nahr al-Bared pour empêcher l'arrivée de renforts du Fatah al-Islam, selon les services de sécurité. Le premier ministre Fouad Siniora avait donné dimanche soir le feu vert à l'armée afin qu'elle prenne les mesures nécessaires pour neutraliser les islamistes.Cependant, le ministre de l'Information a indiqué que l'entrée de l'armée dans le camp n'était pas à l'ordre du jour. Les 12 camps de réfugiés palestiniens du Liban, où dominent les formations politico-militaires, échappent, selon un accord, depuis quarante ans à l'autorité de l'armée. Celle-ci se limite à maintenir des postes de contrôle aux entrées.Sans qu'aucun lien puisse être établi avec les combats dans le nord, une bombe a explosé dimanche soir à Beyrouth, dans le quartier chrétien d'Achrafiyé, faisant un mort et dix blessés /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.