L'ex-président irakien Saddam Hussein condamné à mort par pendaison

BAGDAD - L'ancien président irakien Saddam Hussein a été condamné à mort dimanche par le Haut tribunal pénal irakien. Il était jugé avec sept co-accusés pour l'exécution de 148habitants chiites d'un village au nord de Bagdad dans les années 1980.Un ancien responsable local du parti Baas, Mohammed Azzam al-Ali, a été acquitté. Il était jugé, comme Saddam Hussein et six co-accusés, pour le massacre de 148 villageois chiites de Doujaïl, dans les années 1980.Le procureur général, Jaafar al-Moussaoui, avait demandé le 19 juin dans ses réquisitions l'abandon des poursuites contre Mohammed Azzam al-Ali, ancien responsable du parti Baas (dissous), dans la région de Doujaïl. Mohammed Azzam al-Ali est le seul des huit accusés pour lequel le procureur a demandé l'abandon des poursuites.Trois anciens dirigeants locaux du Baas ont été condamnés dimanche à 15 ans de prison pour "homicide volontaire" par le Haut tribunal pénal irakien. Ils étaient jugés pour le massacre de 148 villageois chiites de Doujaïl dans les années 80.Abdallah Kadhem Roueid, son fils Mezhar Abdallah Roueid et Ali Daeh Ali, trois anciens responsables du Baas dans la région de Doujaïl, ont été condamnés pour "homicide volontaire".Saddam Hussein, qui a dirigé le pays d'une main de fer de 1979 jusqu'à sa chute en avril 2003, et sept anciens responsables de son régime, sont poursuivis pour le massacre de 148 villageois chiites de Doujaïl, tués en représailles après un attentat manqué contre l'ex-président en 1982.Au cours du procès qui s'est déroulé du 19 octobre 2005 au 27 juillet 2006, la peine de mort a été requise contre Saddam Hussein, 69 ans, son demi-frère, Barzan al-Tikriti, ancien patron des renseignements au moment des faits, et l'ancien vice-président, Taha Yassine Ramadan. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.