L'enlèvement de deux soldats israéliens embrase le Liban Sud

JéRUSALEM - La situation s'est embrasée au Liban Sud à la suite de la capture par le Hezbollah de deux militaires israéliens. Sept autres soldats ont été tués, entraînant une offensive israélienne d'envergur, six ans après son retrait du pays du Cèdre.Cette opération spectaculaire du Hezbollah à la frontière israélo-libanaise a conduit à l'ouverture d'un nouveau front dans la région après l'enlèvement près de la bande de Gaza d'un soldat israélien 25 juin. Ce rapt a provoqué depuis de lourdes représailles israéliennes dans ce territoire, où 18 Palestiniens ont encore été tués.Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a rendu le gouvernement libanais responsable. Il a parlé d'un "acte de guerre" du Liban et promis une riposte "très douloureuse et de grande ampleur".Le Hezbollah pour sa part a indiqué que les deux soldats israéliens ne seront libérés qu'en échange de détenus arabes en Israël.Selon la police libanaise, les deux hommes ont été capturés en territoire libanais, dans la région de Aïta al-Chaab près de la frontière israélienne où une unité israélienne avait pénétré. Mais la télévision israélienne a indiqué qu'ils avaient été capturés près du moshav (ferme collective) Zarit en territoire israélien.Trois soldats israéliens ont été tués dans cette même attaque du Hezbollah. Et quatre autres ont péri dans l'explosion d'un char en territoire libanais, lors des recherches menées par l'armée au Liban sud pour retrouver les deux militaires enlevés.Les Etats-Unis, la France, l'Union européenne ou encore le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan ont appelé à la libération des deux soldats.L'armée israélienne a lancé au total une dizaine de raids aériens sur des ponts, sur une centrale électrique et sur des positions du Hezbollah.L'armée a aussi affirmé avoir tué un militant du Hezbollah qui tentait de s'infiltrer dans un poste militaire à la frontière libano-israélienne.L'embrasement à la frontière avait commencé le matin avec la chute sur la haute-Galilée (nord d'Israël) de dizaines de roquettes de type katioucha et d'obus de mortier tirés à partir du Liban, faisant trois blessés, selon l'armée.En octobre 2000, le Hezbollah avait capturé trois soldats israéliens dans le secteur occupé des Fermes de Chebaa, aux confins du Liban, de la Syrie et d'Israël. Leurs corps ont été échangés en janvier 2004 contre des détenus libanais et arabes en Israël. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.