Le premier voyage du chancelier autrichien ne sera pas en Suisse

BERNE - Le nouveau chancelier autrichien rompt une tradition diplomatique: son premier voyage ne se déroulera pas en Suisse, mais en Allemagne. Mais cette "infidélité" sera vite effacée, puisque qu'Alfred Gusenbauer est attendu à Berne le 12 février déjà.Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a minimisé la portée de cette entorse à la tradition: "On ne peut pas déduire un changement dans les relations bilatérales qui sont excellentes", a souligné le porte-parole Johann Aeschlimann.D'autant plus que le nouveau chancelier viendra en Suisse la semaine suivante déjà: il est attendu le lundi 12 février à Berne pour une visite officielle de travail, a indiqué M. Aeschlimann.Le porte-parole convient qu'une tradition s'est bien mise en place entre les deux pays en terme de visites réciproques. Mais il y a eu aussi des exceptions des deux côtés.Ainsi, la cheffe du DFAE Micheline Calmy-Rey avait réservé sa première visite à l'étranger à la Finlande en janvier 2003. Il faut dire qu'à ce moment-là, le gouvernement de Vienne n'était pas encore constitué après des élections intervenues l'automne précédent.Et en 2000, le chancelier conservateur Wolfgang Schüssel s'était rendu à Lisbonne et à Bruxelles avant de venir à Berne. A l'époque, Vienne était isolée politiquement en raison de la présence de l'extrême droite au gouvernement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.