Le monde fait ses adieux à 2006, l'Asie ouvre les fêtes

SYDNEY - Le monde a commencé à célébrer le Nouvel An, Asie-Pacifique en tête. Des millions de noctambules abordaient 2007 dans la bonne humeur, même si en Thaïlande six attentats sont venus ternir les réjouissances, obligeant l'annulation des festivités.C'est Sydney qui a donné le coup d'envoi des festivités avec un immense feu d'artifices dans sa baie, autour du célèbre opéra qui s'est illuminé à minuit (14h00 suisses), en présence d'un million de personnes. Quelque 1500 policiers ont été déployés pour assurer l'ordre dans le centre-ville et sur les célèbres plages de Bondi et Manly, où se pressaient des dizaines de milliers de fêtards malgré des prévisions météo pessimistes.En Nouvelle-Zélande aussi, à qui les fuseaux horaires donnent en réalité la primeur des célébrations puisque l'an 2007 y était arrivé deux heures avant Sydney, un temps inhabituellement froid et pluvieux, alors qu'on est en plein été, a limité les festivités.A Bangkok, ce n'est pas le temps mais des attentats qui sont venus gâcher la fête. Six bombes ont explosé en divers points de la capitale, faisant deux morts et vingt-six blessés. Les autorité ont annulé des festivités.Le reste de l'Asie se concentrait sur les derniers préparatifs de la fête. Les Japonais emplissaient les marchés de Tokyo, une capitale au ralenti où, une fois n'est pas coutume, la circulation automobile se faisait discrète.Le leader nord-coréen Kim Jong-il, dont le pays a stupéfié le monde en faisant exploser sa première bombe atomique le 9 octobre, a présenté des voeux de son cru... à son homologue cubain Fidel Castro qu'il a félicité pour avoir vaillamment résisté aux sanctions financières américaines.En Roumanie, pays qui doit officiellement, avec la Bulgarie, entrer dans l'Union européenne à minuit, quelque 200 personnes ont assisté dans le centre du pays au "dernier sacrifice" d'un cochon selon la tradition - tradition qui sera désormais interdite au nom des normes européennes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.