Le Liban promet de contrôler sa frontière avec la Syrie

BEYROUTH - Le Liban a tenté de donner des gages à la fois à Israël et à la Syrie concernant la surveillance de la frontière syrienne. Il a promis de surveiller la frontière, tout en affirmant qu'un déploiement de casques bleus nécessiterait l'aval de Beyrouth."L'armée libanaise s'est déployée à la frontière (avec la Syrie) et n'a pas d'intentions hostiles envers la Syrie. Au contraire, nous voulons des relations amicales avec elle", a déclaré le premier ministre libanais Fouad Siniora à la chaîne francophone TV5, en réponse aux propos du président syrien Bachar al-Assad."Nous nous occupons de l'affaire des frontières afin d'empêcher toute infiltration au Liban (...) Nous voulons préserver la souveraineté, l'indépendance et la stabilité du Liban", a ajouté M. Siniora, à l'adresse d'Israël.Le chef du gouvernement libanais a précisé en outre que le déploiement d'unités de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) aux côtés de l'armée aux frontières syriennes "nécessitait une décision au sein du Conseil des ministres".M. Assad a affirmé mercredi à la chaîne Dubaï-TV que son pays considérerait comme "acte hostile" un tel déploiement. La Syrie a menacé de fermer sa frontière avec le Liban si une force internationale était déployée le long de la frontière libanaise.L'Etat juif a de son côté prévenu qu'il ne lèverait pas son blocus aérien et maritime du Liban si l'ONU n'aidait pas l'armée libanaise à contrôler la frontière avec la Syrie pour éviter que des armes ne parviennent au Hezbollah dans le Sud.Un responsable du gouvernement libanais a par ailleurs déclaré sous le sceau de l'anonymat que le Liban avait demandé une aide technique à l'ONU pour le contrôle de ses passages frontaliers, sans inviter les Nations unies à déployer leurs militaires le long de la frontière avec la Syrie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.