Le Japon décide de retirer ses soldats d'Irak

BERNE - Le Japon a décidé de rapatrier ses soldats stationnés en Irak depuis le début 2004, a confirmé le gouvernement de Junichiro Koizumi. Ce déploiement était historique, le premier de l'armée nippone sur un théâtre de guerre depuis 1945.Cette intervention historique a marqué pour le Japon la sortie de décennies de "pacifisme défensif", une étape cruciale de sa "normalisation" internationale soixante ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale."Le gouvernement a décidé aujourd'hui de retirer les Forces d'autodéfense terrestres (FADT, l'armée de terre japonaise) de Samawa car leur objectif de soutenir la reconstruction en Irak a été atteint", a souligné un communiqué officiel.Quelque 600 soldats japonais étaient déployés depuis janvier 2004 à Samawa, capitale de la province d'Al-Mouthanna, dans le cadre d'une mission humanitaire et de reconstruction.Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki avait annoncé lundi que les troupes de la Force multinationale se retireraient le mois prochain de la province méridionale d'Al-Mouthanna, où est basé le corps expéditionnaire japonais. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.