Le Hamas remporte la majorité absolue aux élections palestiniennes

RAMALLAH - Le Hamas a remporté la majorité absolue lors des législatives palestiniennes. Ce tremblement de terre politique fait voler en éclats l'hégémonie du Fatah, le parti au pouvoir, et compromet davantage la perspective d'un règlement négocié avec Israël.Le groupe radical islamiste, qui prône la lutte armée et la destruction d'Israël, a remporté 76 des 132 sièges lors du scrutin de mercredi, auquel il participait pour la première fois, selon la Commission électorale (CEC). Le Fatah, parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, en obtient 43. Le taux de participation s'est établi à 77#%."Le président Abbas va charger le Hamas de former le gouvernement, auquel le Fatah ne participera pas", a déclaré le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat après avoir assisté à un entretien entre M. Abbas et le premier ministre Ahmad Qoreï. Selon lui, "ceux qui ont remporté (les élections) doivent assumer toutes leurs responsabilités envers notre peuple dans tous les domaines".Le Hamas s'est pour sa part dit prêt à "travailler" avec le Fatah. "Nous commencerons très prochainement d'intenses consultations avec le président (Abbas), les frères du Fatah et les autres groupes palestiniens pour s'entendre sur la nature du partenariat politique de la prochaine étape", a dit le chef de file du Hamas Ismaïl Haniyeh, appelant les Etats-Unis à "respecter la volonté du peuple palestinien et le résultat des urnes".Le premier ministre Ahmad Qoreï avait dans la journée déjà concédé la défaite de son mouvement et annoncé qu'il présenterait sa démission.Israël était sous le choc. Le premier ministre par intérim Ehud Olmert a convoqué les responsables militaires et de la sécurité pour discuter des répercussions de cette victoire de son ennemi n°1. M. Olmert avait écarté d'avance tout dialogue politique avec un gouvernement palestinien "comptant parmi ses membres le Hamas".Alors que les mouvements islamistes criaient victoire, les pays occidentaux ont eux exprimé leur inquiétude. Ils estiment que tout dialogue avec le Hamas était conditionné par son rejet de la violence. Le président américain, George W. Bush, a affirmé que lesEtats-Unis ne négocieraient pas avec le Hamas tant qu'il ne renoncera pas à la destruction d'Israël. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.