Le Conseil des droits de l'homme condamne Israël

GENèVE - Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a condamné les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza. Il réclame la libération des hauts responsables palestiniens arrêtés par l'Etat hébreu.Dans une résolution adoptée par 29 voix contre 11, le nouveau Conseil a appelé Israël à mettre fin à son intervention armée et demandé la libération des ministres et députés palestiniens arrêtés la semaine dernière par l'armée israélienne.Aux termes de la résolution, le Conseil a en outre décidé l'envoi d'une mission urgente d'établissement des faits dirigée par le rapporteur spécial de l'ONU pour la situation des droits de l'homme dans les territoires occupés, John Dugard. Israël a par le passé refusé de collaborer avec M. Dugard.Le texte fait part de la "profonde préoccupation" du Conseil à l'égard "des violations des droits de l'homme du peuple palestinien provoquées par l'occupation israélienne, notamment par les opérations militaires israéliennes en cours".Il prône "une solution négociée" au conflit en cours et appelle "toutes les parties en présence à respecter les règles du droit humanitaire international et à s'abstenir de commettre des actes de violence envers les civils".La résolution a été adoptée durant la première session extraordinaire du Conseil des droits de l'homme entamée mercredi sur demande des pays arabes, soutenus par la Chine, l'Inde, la Russie et l'Afrique du Sud. Un tiers des 47 membres du Conseil peuvent demander une telle réunion en cas de situation de crise en matière de droits de l'homme.Les pays occidentaux ont estimé que cette résolution faisait preuve de partialité en s'abstenant d'examiner l'enlèvement d'un soldat israélien par un groupe armé palestinien ainsi que les tirs de roquettes contre Israël. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.