La navette spatiale américaine Discovery a décollé comme prévu

BERNE - La navette spatiale américaine Discovery a été lancée avec succès du centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride. Elle a décollé comme prévu à 20h38, avec sept astronautes à bord, pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS).Les deux fusées d'appoint de la navette se sont séparées comme prévu deux minutes après le lancement. La navette a poursuivi normalement son ascension vers l'orbite, une ascension de moins de neuf minutes, laissant derrière elle un panache de vapeur blanche. Le lancement avait été reporté par deux fois.Arrivée sur orbite, Discovery a allumé ses deux petits moteurs servant aux manoeuvres dans l'espace pour atteindre l'altitude lui permettant de débuter sa course poursuite avec l'ISS. Elle doit rejoindre la station européenne jeudi.La réussite de ce vol est jugée cruciale pour tester les modifications entreprises pour réduire les risques présentés par des morceaux de mousse isolante se détachant du réservoir externe dans les premières minutes de l'ascension.Ce problème est à l'origine de l'accident de Columbia et de la mort de ses sept membres d'équipage en février 2003. Un échec pourrait immobiliser de façon permanente la flotte des navettes américaines.Les sept astronautes, dont deux femmes et le spationaute allemand Thomas Reiter de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), vont effectuer une mission de 12 jours, peut-être 13, en orbite. L'Allemand restera dans l'ISS six mois. Il s'agira du premier séjour de longue durée d'un Européen dans la station.Durant cette mission, l'équipage testera des techniques d'inspection visuelle et des procédures de sécurité mises en place depuis la catastrophe de Columbia. Discovery livrera aussi à l'ISS plus de douze tonnes de fret dont deux de vivres et huit d'équipements.Il s'agit d'un congélateur de laboratoire pour la conservation d'échantillons biologiques et un module d'étude des plantes (EMCS) tous deux fournis par l'Agence Spatiale Européenne. Elle apportera aussi un générateur d'oxygène qui permettra d'accueillir, d'ici à 2009, un équipage sur l'ISS de six personnes contre trois personnes actuellement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.