La France adopte une loi sur la négation du génocide arménien

PARIS - Les députés français ont adopté une proposition de loi rendant passible de prison la négation du génocide arménien. Cette décision a été critiquée notamment par Ankara et la Commission européenne.Le texte prévoit que toute personne niant la réalité du génocide arménien pendant la première guerre mondiale sera punie d'un an de prison et d'une amende de 45'000 euros. Il complète une loi de 2001 reconnaissant le génocide de 1915, qu'Ankara réfute.Le projet de loi présenté par le parti socialiste, qui divisait tous les groupes politiques, a été adoptée à une large majorité: 106 voix pour et 19 contre, tous groupes politiques confondus.L'Assemblée a en revanche rejeté un amendement déposé par le député UMP Patrick Devedjian excluant des sanctions "les recherches scolaires, universitaires ou scientifiques".Ce vote ne signifie pas que la loi va forcément entrer en vigueur: le texte doit encore être adopté par le Sénat (chambre haute du Parlement), avant une deuxième lecture.Ankara a d'ailleurs vivement condamné la décision de l'Assemblée nationale. "Les relations turco-françaises ancestrales (...) se sont vu infliger aujourd'hui un coup dur par les démarches irresponsables de certains politiques français au sujet d'allégations infondées", a ainsi dénoncé le ministère turc des affaires étrangères.Ankara avait averti qu'une adoption de la loi porterait un coup sévère aux relations bilatérales et que les firmes françaises se verraient dans ce cas exclues de marchés potentiellement fructueux. Le ministère des affaires étrangères ne précise toutefois pas si des mesures de rétorsion seront prises.La Commission européenne a elle aussi regretté le vote des députés français, estimant qu'il "empêcherait le dialogue pour la réconciliation" entre la Turquie et l'Arménie.Selon les Arméniens, 1,5 million des leurs ont été tués dans des massacres organisés de 1915 à 1917. La Turquie affirme pour sa part que 300'000 Arméniens et au moins autant de Turcs ont trouvé la mort au cours de troubles internes dus à des soulèvements d'Arméniens indépendantistes soutenus par les envahisseurs russes dans l'est de la Turquie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.