La Belgique rend un dernier hommage à Stacy

LIèGE - Deux jours après les funérailles de la petite Nathalie, la Belgique a rendu un dernier hommage à Stacy, l'autre fillette retrouvée assassinée à Liège la semaine dernière. Signe de l'émoi dans le pays, la cérémonie a été retransmise à la télévision.L'église Sainte-Foy, où a été célébré l'office catholique, est située dans le quartier liégeois de Saint-Léonard, à environ 500 mètres de l'endroit où Stacy, 7 ans, et Nathalie, 10 ans, avaient disparu dans la nuit du 9 au 10 juin.Les deux fillettes, qui vivaient dans une famille recomposée, avaient disparu à l'issue d'une braderie où elles avaient accompagné la mère de Nathalie et le père de Stacy. Elles ont été retrouvées mortes non loin de là le 28 juin. Les autopsies ont montré qu'elles avaient été étranglées, et Nathalie violée.Comme pour les funérailles en août 1996 de Julie et Melissa, deux autres petites Liégeoises que le pédophile belge Marc Dutroux avait laissé mourir de faim à Charleroi (sud), la cérémonie de lundi a été retransmise en direct sur les chaînes de télévision belges.La famille de Stacy, des représentants des autorités et des habitants de ce quartier populaire, en tout environ 250 personnes, se sont rassemblés vers 11h00 dans l'église Sainte-Foy. Sur le parking d'une école toute proche, un écran géant a permis à environ 500 anonymes de suivre la cérémonie.Dans l'église, au premier rang, face au petit cercueil blanc recouvert de fleurs et de peluches où reposait la fillette, la famille du père et celle de la mère de Stacy, séparés par la vie, étaient unies pour dire adieu à la fillette."J'espère que tu es bien là-haut avec Nathalie et les autres", ont déclaré deux petites camarades d'école de Stacy durant une cérémonie très classique, illustrée par les chants d'une chorale d'enfants.Un suspect, Abdellah Ait Oud, un Marocain de 38 ans présent à la braderie où les deux fillettes avaient disparu, a été inculpé dès le 13 juin pour enlèvement et emprisonné. Déjà condamné dans le passé pour des viols sur mineures, il nie être mêlé à l'assassinat des fillettes. Il devrait être réentendu cette semaine et être inculpé pour viol et assassinat.La justice attend également pour cette semaine les résultats d'analyses scientifiques sur des échantillons prélevés sur les fillettes qui permettront peut-être de dire si Abdellah Ait Oud a été en contact avec elles. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.